MA ZE RAHOK

Qu'est ce que c'est loin Premier album

Qu' est-ce que c'est loin, premier album de Noémie Dahan est né d'une passion surprenante: la goût d'écrire dans une langue étrangère, l'hébreu.

Nourrie par des influences de rock israélien et par une curiosité pour le mélange des genres, rock, klezmer, avant-garde, Qu'est-ce que c'est loin / Ma ze rahok est une question presque naïve, une nostalgie amusée et une invitation au voyage, à travers des sons et un langage étranger, une rêverie à travers un paysage sentimental et surréaliste.

L'orchestration est éclectique, rhodes vintage, contre basse, clarinette basse, cors de chasse, flûte, guitares électriques, et les choeurs vous plongent dans une univers onirique.

 

L'album truffé de jeux entre l'hébreu et le français parle dans une langue hybride inspirée par une culture israélienne pour laquelle Noémie s'est passionnée très jeune: bercée par des artistes de variété israélienne classique tels que Yehudit Ravitz, Mati Caspi et par des textes de poètes et chansonniers israéliens: Dalia Rabikovitch, Yehuda Amihai, Hanoch Levin ...

 

A son arrivée en Israël il y a 4 ans elle rencontre les figures qui ont marqué son apprentissage de la langue hébraïque, par la musique notamment ; Rona Kenan, icône du rock israélien des vingt dernières années a travaillé à la direction artistique d'une partie de l'album;

 

Qu'est-ce que c'est loin est le fruit de plusieurs collaborations parmi lesquels Eran Weitz (guitariste et producteur), Talya Eliav & Shaï Lowenstein (direction vocale) mais aussi avec des musiciens d'horizons très variés (classique, rock, musique contemporaine ...)

 

On y trouve une réécriture de la composition de Youssef Hagege "Ya Oumi" interprétée dans les années 50 par la chanteuse algérienne Line Monty. Hommage à l'Histoire et la culture folklorique juive, cet hymne d'amour à la mère "Ya Oumi" évoque le personnage, d'une femme qui vit dans les années 50 dans le quartier de Belleville et fréquente les cabarets parisiens ou se mêlent dans sa tête de mélodies appartenant à son passé et à sa culture juive ashkénaze et sépharade.

 

De nombreuses chansons sont à la frontière entre un monde surréaliste et onirique, parfois doucement mélancolique: La Belle et la Bête, Qu'est ce que c'est loin, 22.12.2012 (ou la fin du monde), on trouve aussi une reprise audacieuse de "Ces petits riens" de Serge Gainsbourg, un trio flûte-contrebasse et chant original à la rencontre entre le beat-box et la musique contemporaine.

Dans la Presse

I24

“Un véritable pont entre les deux cultures”
 

Time Out, Mars 2017

“La chanteuse parisienne qui s’est installée en Israël et a commencé à chanter en hébreu”
Le premier album israélien de Noémie Dahan est un pot-pourri fantastique d’identités, où les éléments s’unissent pour former une oeuvre à la fois complexe et harmonieuse.
Comment trouve t-on un sentiment d’appartenance dans un lieu qui est un mélange d’identités? Un lieu ou l’hébreu est une langue étrangère, un magma de sons qui n’a jamais été clairement défini? Qu’est-ce qu’Israël? Comment construit-on une nouvelle identité hébraïque? Voici les questions qui sont posées à travers l’album de Noémie Dahan “Qu’est-ce que c’est loin”.
(...) “Qu’est-ce que c’est loin est une recherche d’identités et de racines dans un lieu nouveau et lointain.

 

“Ya Oumi” Single de la semaine du 88 fm // Yaron Haï Menashe

“Un album magnifique et d’une originalité remarquable”

Show More

© Noémie Dahan | Created by NOOM Agency